CPER 2021-2027 en préparation

Alors que toutes les opérations du CPER 2015-2020 ne sont pas finies, la Région et l’État ont signé le 9 janvier le cadre général fixant les grandes lignes du futur CPER 2021-2027 (Contrat de Plan État-Région) d’un montant de 5,7 milliards d’euros ainsi qu’un accord régional de relance 2021-2022, intégré dans le CPER. Sur cette somme, 2,9 milliards sont engagés par la Région et près de 2,8 milliards par l’État soit 38 % de plus par rapport à la période précédente. Concernant le ferroviaire, c’est pas moins de 1,27 milliard qui sont inscrit dont 880M€ pour la région et 391M€ pour l’État. Tour d’horizon des orientations du futur contrat:

Plan de relance 2021-2022

Pour les lignes de desserte fine des territoires (LDFT), une première enveloppe de 49,4 M€ a ainsi été affectée, sans compter les crédits régionaux dans l’optique du futur Plan Rail Occitanie conformément aux accords conclus dans le cadre du Protocole d’accord sur les Lignes de desserte Fine du Territoire. À cela s’ajoutent encore 15 M€ via le plan France Relance tandis que les lignes inter-régionales de l’Aubrac et du Cévenol feront l’objet d’un traitement spécifique avec un premier financement de 15,6 M€.

TER entrant en gare de Pamiers pour effectuer un croisement avec un train en provenance de Toulouse ©Roy Keur

On retrouve également 27 M€ pour poursuivre la mise en accessibilité des gares, 35M€ pour la sécurisation des passages à niveau ou encore 50.000€ pour la prévention du bruit ferroviaire. Enfin, 6M€ seront débloqués pour engager des opérations dans la logique de développement de Services Express Métropolitains (SEM). De même, le fret ferroviaire bénéficiera lui de 7,6 M€.

Orientation 2022-2027

Si pour l’instant il n’y a aucune opération concrètement ciblée, ce pré-accord trace les grandes lignes du futur CPER que l’on peut classer en plusieurs catégories.

  • Désaturer les nœuds ferroviaires et initier le développement de SEM

Entre l’augmentation du nombre de TER, le réaménagement de Matabiau dans le cadre du programme Grand Matabiau Quais d’Oc, l’hypothétique RER Toulousain, la LGV Bordeaux-Toulouse et l’inscription au Réseau Transeuropéen de transport du nœud de Toulouse, le CPER cherchera à améliorer la qualité et la capacité des systèmes d’exploitation de ce dernier.

Pour cela, la plateforme ferroviaire doit poursuivre sa transformation permettant de délivrer la capacité de production attendue pour le fonctionnement du nœud et son rôle central dans la gestion des circulations régionales, nationales et européennes. La diversité des activités utilisant ce nœud (voyageurs, fret, transit, terminus, remisage, maintenance, etc) doit se traduire également par une optimisation des infrastructures pour désaturer au maximum le complexe Matabiau-Raynal.

SNCF_Reseau_Toulouse_Cartographie_generique_20170327.jpg
Carte des grandes lignes du projet de réaménagement du complexe Matabiau-Raynal

Dans le même temps, le CPER développera l’interconnexion des réseaux et les haltes multimodales pour renforcer l’efficacité du système de transport public à l’échelle de l’agglomération. Une opération vue comme participant à désaturer le nœud de Toulouse et bénéficiant à toutes les activités ferroviaires du site de la ville rose. Attention à la traduction de cet engagement qui peut très bien être la création de terminus partiels en amont de Matabiau plutôt qu’en aval, soit l’inverse d’un RER et d’un réseau métropolitain performant.

Car justement, ce nouveau contrat prévoit dans la continuité des crédits engagés sur les études d’un Service Express Métropolitain, des actions en faveur d’un SEM à Toulouse et dans une moindre mesure dans les autres métropoles régionales, dans l’optique d’avoir des services de transports locaux densifiés et de qualité à la hauteur des enjeux des mobilités du quotidien.

Gare d’Arènes-St-Cyprien, l’une des gares clé de l’hypothétique RER Toulousain

Enfin, la ligne d’Auch est dors et déjà identifiée comme un axe où il faut augmenter la capacité d’accueil et améliorer l’exploitation. Une opération engagée dès le CPER 2015-2020 mais qui a connu des évolutions pour désormais s’orienter vers l’extension des navettes urbaines Arènes-Colomiers vers Pibrac, Brax-Léguevin ou l’Isle-Jourdain sans oublier une potentielle électrification.

  • Concrétiser l’engagement régional en faveur des LGV

Concernant les grands projets, la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) a confirmé la priorité nationale dévolue aux LGV en Occitanie. Le CPER contribuera ainsi à la poursuite des phases d’études, des acquisitions foncières et de certains travaux le cas échéant pour le GPSO et les AFNT. De même, les études et acquisitions foncières du projet Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan (LNMP) devront également être poursuivies dans leur accompagnement des phases pré et post Déclaration d’Utilité Publique. Pour rappel, en 2021 devrait être publié le décret suite à la loi LOM permettant la création d’une société de projet qui portera le financement des LGV Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan.

Résultat de recherche d'images pour "lgv gpso"
Carte du projet GPSO dont la section Bordeaux-Toulouse est prioritaire dans la loi LOM
  • Mettre en œuvre le Plan Rail Régional et pérenniser le soutien en faveur des Lignes de Desserte Fine du Territoire

L’Occitanie possède, avec la Nouvelle-Aquitaine, le plus important nombre de kilomètres de Lignes de Desserte Fine du Territoire (LDFT) dont le vieillissement et la dégradation seront un des enjeux majeurs du CPER qui a nécessité la mise en œuvre de crédits spécifiques sur 2020-2022. Ce soutien va se traduire par un protocole d’accord spécifique entre l’État et la Région ainsi qu’un nouveau Plan Rail régional de 800 M€ dont l’ambition est de garantir la pérennité, la sauvegarde et la remise en service de la totalité de ces lignes sur la période 2020-2028!

Traversant des territoires très ruraux, la ligne du translozérien est essentielle au désenclavement du département en desservant sa préfecture ©Frédérick Jury
  • Améliorer la capacité et la robustesse du réseau structurant

Le réseau ferroviaire régional structurant jouant un rôle primordial pour relier les grandes agglomérations régionales entre elles, les opérations comme l’allongement des quais tels que ceux de Nîmes-Montpellier ou l’amélioration du doublet de lignes Nîmes-Montpellier devront également être poursuivies.

  • Poursuite des autres actions ferroviaires.

Parmi les autres opérations, on retrouve par exemple la relance du FRET. Dans la continuité des crédits exceptionnels pour la relance du fret ferroviaire et des transports combinés suite à la crise du Covid-19, des crédits seront mobilisés pour le soutien aux lignes capillaires fret et notamment la réouverture de la ligne Tarbes – Bagnères-de-Bigorre ou celle d’Auch-Agen, la création de nouveaux embranchements ferroviaires et la création ou adaptation de plateformes multimodales.

La gare débroussaillée juste avant sa restauration, laissant apparaître les voies toujours présentes ©BagnèresBigorre

Enfin on retrouve la mise aux normes d’accessibilité du réseau via le Schéma Directeur National d’Accessibilité ainsi que le Schéma Directeur Régional d’Accessibilité avec des crédits qui pourront ainsi être fléchés pour sécuriser et accélérer la réalisation des travaux qui ont déjà pris du retard. Plusieurs enveloppes iront également pour des projets de suppression de passages à niveaux ainsi que des opérations de sécurisation de passages à niveaux.

Le choix des opérations est encore en cours de négociation jusqu’à l’automne 2021, date de la signature du CPER. Nous aurons l’occasion d’ici là de voir quels chantiers sont souhaitables, notamment pour le RER Toulousain, mais aussi le bilan de l’action régionale à l’approche des élections régionales et départementales.

Source:

Photo d’illustration

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s