Réouverture progressive dans la vallée de la Têt

C’est un feuilleton interminable. Après un tragique accident entre un car scolaire et un TER sur un passage à niveau (PN) de la commune de Millas en décembre 2017, la ligne Perpignan – Villefranche-Vernet-les-Bains a été suspendue le temps de l’enquête qui a conclu à l’absence de dysfonctionnement du PN et à l’innocence de la SNCF en octobre 2019 soit une absence de circulation pendant 2 ans, du jamais vu! Un malheur n’arrivant jamais seul, un éboulement sur le secteur de Ria endommagea la voie le 27 janvier 2020. Ainsi la ligne n’a pu rouvrir qu’entre Perpignan et l’Ille-sur-Têt le 21 mai 2020 en plein confinement, avec 8 allers-retours. Mais les choses sont sur le point d’évoluer.

La ligne Perpignan-Villefranche à proximité de Ria suite à l’éboulement ©TrainEnTêt

À partir du 31 août les TER seront prolongés jusqu’à la gare de Prades, en amont de la portion fermée à la circulation. Ces 24 km étaient impraticables car la caténaire est hors service sur la portion Ille-sur-Têt – Villefranche car il n’y a aucun interrupteur caténaire entre permettant une alimentation partielle. L’organisation bouleverse les horaires avec un cadencement provisoire d’un train toutes les deux heures pour n’avoir qu’une seule circulation sur la ligne à la fois. Le temps de trajet entre Perpignan et Prades sera de 43 minutes avec un arrêt de 5 minutes en gare d’Ille-sur-Têt pour passer d’un mode de traction électrique à thermique. Des bus seront cadencés en parallèle toutes les deux heures également pour pouvoir relier Perpignan à la vallée de la Têt toutes les heures en attendant le retour des trains à Villefranche. De même, les bus de la Haute vallée seront désormais rabattus sur le nouveau PEM (Pôle d’Echanges Multimodal) de Prades plutôt que de rejoindre Perpignan pour renforcer la fréquentation des trains.

Un TER Perpignan – Villefranche assuré par une Z2 Languedoc, ici en gare de Prades ©Hunza

En effet, pendant ce temps les études concernant la réfection de la plateforme à Ria sont terminées et des travaux devraient avoir lieu à la rentrée pour une réouverture de la totalité de la ligne entre Perpignan et le train jaune en décembre pour le lancement du Service Annuel 2021 (SA2021). La région mettre en place un cadencement d’un train par heure en pointe et d’un train toutes les deux heures le reste de la journée. Dans le même temps, à partir de septembre, un abonnement à 40€ pour les résidents sera mis en place pour utiliser le train jaune et les bus du secteur indifféremment et ainsi booster la fréquentation de cette ligne atypique hors période estivale.

Le nouveau PEM en gare de Prades assurera le rabattement des cars vers les TER ©VillePrades

À cela s’ajoutent les travaux d’urgence pour maintenir la circulation en situation nominale des trains avec pour rappel notamment le blocage de l’aiguillage F en voie directe et le renouvellement du ballast sur la voie C en gare de Villefranche-Vernet-les-Bains en 2020. Pas moins de 250 traverses seront renouvelées sur la section Prades-Villefranche, ce à quoi il faut ajouter 200 traverses sur la voie d’évitement de l’Ille-sur-Têt et le remplacement de voûtes surbaissées sur 4 aqueducs entre le Soler et St-Féliu-d’Avall par des dalettes béton armé préfabriquées avec régénération des piedroits en 2021.

cerdagne
Carte de la ligne de la vallée de la Têt avec la section du train jaune ©VoieMidi

Au-délà, une étude préliminaire de ligne est engagée pour définir le programme des opérations nécessaires entre 2023 et 2028 afin de garantir la pérennité de la ligne et faire évoluer l’offre dans l’optique d’une meilleure desserte du périurbain et d’une desserte estivale. Actuellement l’offre se compose de 8 allers-retours, cadencée toutes les heures au moment de la pointe du matin et du soir. Dans les années à venir il serait nécessaire de rétablir la voie d’évitement de Prades récemment supprimée (sic), moderniser la signalisation entre l’Ille-sur-Têt et Villefranche-Vernet-les-Bains en passant à du BAPR ce qui permettrait ainsi un cadencement de 30 minutes, ce à quoi on pourrait ajouter un cadencement d’une heure jusqu’à Font-Romeu et de 2h jusqu’à Latour-de-Carol via le train jaune avec surtout des correspondances avec les trains espagnols et les TER pour l’Ariège et Toulouse.

 

Source:

Photo d’illustration

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s