Recyclage dans la vallée de Luchon

Le projet de réouverture de la ligne Montréjeau-Luchon avance doucement mais surement. Pour rappel, à la suite des études préliminaires, SNCF Réseau avait évalué le montant des travaux à 59M€ contre 35M€ à l’origine. En effet, en plus du « simple » RVB (Renouvellement Voie Ballast), une multitude d’opérations concernant les ouvrages d’art, en terre et les gares s’étaient rajoutés faisant grimper le prix.

En désaccord, l’Occitanie avait demandé une contre-expertise indépendante dont le résultat affiché une surestimation du montant. Dans la même logique, et comme le permet désormais la loi LOM (Loi d’Orientation des Mobilités), la région va également demander à être maître d’oeuvre des travaux pour pouvoir contrôler au mieux le budget. Un fonctionnement prémisse de la future organisation du financement des Lignes de Desserte Fine du Territoire (LDFT) dans laquelle Montréjeau-Luchon devrait probablement se retrouver sous gestion complète de la région.

Nouvelle phase de travaux sur le Piémont – Actu TER Occitanie
RVB ici à la sortie de la gare de St-Gaudens, opération durant laquelle les rails déposés sont récupérés

Tandis que l’exécutif régional souhaite toujours une mise en service fin 2021, contre 2023 pour SNCF Réseau, une nouvelle étape vient d’être franchie dans l’optique de réduire le montant de l’investissement. En effet, après analyse durant l’été 2019 du tronçon Muret-Boussens qui est en cours de renouvellement dans le cadre de la modernisation de l’axe Toulouse-Tarbes, il a été identifié la possibilité de récupérer plusieurs linéaires de rail pour couvrir une partie des besoins de Luchon.

Luchon garage à rails 31_luc11
Le site de la gare de Luchon, réaménagée pour accueillir les coupons de rails à réutiliser ©PPK

Dans cette optique, la gare de Luchon a été réaménagé pour devenir une aire de stockage avec le recouvrement des voies par du ballast et un enrobé. À l’origine il devait s’agir de Marignac-St-Béat, mais le site était menacé par d’éventuelles inondations. Le transport du rail est réalisé par train entre le  chantier du RVB et la basse logistique de Lannemzan, puis par camion jusqu’à Luchon.

Au total ce sont 18 km de rail qui seront récupérés ce qui représente 25% des 70 km de rail nécessaire à la ligne de Luchon. Dans le détail, ces rails proviennent de la voie 2 renouvelé en 2019 d’une part, et de la voie 1 dont le renouvellement a lieu cette année. Ces rails sont racheté 12€/m, soit 216.000€ les 18 km.

luchon.png
Carte de la ligne Montréjeau-Luchon avec ses gares intermédiaires ©VoieMidi

 

Source:

Photo d’illustration

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s