De nouveaux trains Intercités pour le POLT

La rumeur s’est confirmée! Dans le cadre du renouvellement du matériel Intercités des lignes Paris-Austerlitz – Toulouse-Matabiau et Paris-Asuterlitz – Clermont-Ferrand, c’est le constructeur Espagnol CAF qui a été choisit face à Alstom malgré les (énièmes) menaces de ce dernier concernant les emplois de son usine Alsacienne.

Ces nouveaux trains, au nombre de 28 dans un premier temps, sont des automotrices électriques avec une composition de 10 voitures mettant ainsi fin aux voitures corail tractées de ces axes. Elles seront pleinement accessibles aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite) et offriront des prestations tel le WiFi, des prises et ports USB, des espaces pour dix vélos et un espace logistique pour une restauration ambulante ce qui est plus que nécessaire étant donné les temps de trajet des lignes en question. Seul bémol, les futurs Intercités ne pourront circuler que jusqu’à 200 km/h ce qui empêche donc d’imaginer à l’avenir une modernisation de l’infrastructure pour permettre des pointes à 220 km/h sur les secteurs d’Orléans ou Montauban.

TET1.png
Le futur Intercités « made in CAF » en gare de Paris-Austerlitz SNCF

Pour l’Occitanie, il s’agit de deux bonnes nouvelles pour le prix d’une. En effet le constructeur CAF possède une usine en France, d’où seront construit les rames, qui se situe à Bagnères-de-Bigorre. Le site Pyrénéen était souvent critiqué pour sa taille, lui faisant louper plusieurs contrats. Dans le cadre de ses marchés tramway et de rénovation du RER A, des investissements ont été réalisés pour améliorer la capacité et les moyens technologiques du site avec la mise en service de nouveaux bâtiments d’assemblage et la rénovation des moyens de test de véhicules. Avec ce nouveau marché, l’usine deviendra un véritable « campus industriel » composé d’une usine moderne et d’un centre de formation dont le nombre d’emplois directs pourrait plus que tripler y passant très rapidement de 100 à 350 personnes. 11.000 m² d’ateliers nouveaux seront construits sur un projet de rénovation total de 20.000 m² pour plus de 30M€ d’investissements.

Résultat de recherche d'images pour "usine caf bagnères de bigorre"
Le site de Bagnères s’est déjà agrandi dans le cadre de ses activités tramway CAF

Indirectement cela renforce considérablement le projet de réouverture de la ligne Tarbes – Bagnères-de-Bigorre. En effet les 18 km de voie sont à ce jour impraticable obligeant donc le transfert des RER A par camion entre Tarbes et Bagnères… La construction des Intercités dans l’usine Pyrénéenne de CAF nécessitera impérativement l’acheminement des rames vers le RFN (Réseau Ferré National) par cette ligne. Une réouverture qui permettrait à la région d’imaginer le retour de train voyageur et notamment d’un tram-train qui pourrait effectuer une desserte fine entre Lourdes, Tarbes et Bagnères-de-Bigorre dans un premier temps avant un éventuel prolongement vers Cauterets à long terme.

La ligne de Bagnères-de-Bigorre filant droit vers les Pyrénées

La validation du choix de CAF par la commission des marchés et le CA de SNCF Mobilité interviendra en octobre 2019 pour une livraison des rames à partir de 2023.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s