Raynal poursuit sa mutation

Dans le cadre de la transformation du quartier de la gare (Toulouse EuroSudOuest) et de la modernisation du nœud ferroviaire de Matabiau, le site de Raynal poursuit sa mutation. Après avoir accueilli deux nouveaux bâtiments pour effectuer la maintenance des AGC, Régiolis et Régio2N dans le technicentre, et la création du PGRA (Poste à Grand Rayon d’Action), l’heure est venue cette fois de la démolition!

En effet, dans le cadre du réaménagement de la gare de Toulouse, un nouveau BV (Bâtiment Voyageur) va être créé côté Marengo, en complément du BV historique de Matabiau. Or pour cela il faut déménager les bureaux occupés par SNCF Réseau et SNCF Mobilité dans la tour d’argent et le bâtiment Roques vers un nouveau site, à savoir Raynal. Mais là aussi il va falloir démolir avant de reconstruire, c’est ainsi que la majorité de la grande halle SERNAM a commencé à être rasée depuis le 1er juillet 2019. Au total, le site de Raynal formera une grande parcelle de 23.000 m² qui va laisser place à une opération immobilière en deux tranches: 40.000 à 50.000 m² de bureaux au total y seront construits, et 10.000 m² de logements ainsi que des espaces publics. Le choix de l’architecte du futur siège de la direction de la SNCF sera pris d’ici la fin de l’année et le déménagement aura lieu entre 2021 et 2023.

  • Quai Militaire

raynal
La gare de Raynal avec en rouge la halle SERNAM qui va disparaitre, en vert le quai militaire qui va être détruit, en bleu les futures voies de remisage et en orange la future bande infra

À partir de janvier 2020 ce sera au tour du quai militaire d’être détruit. En effet la réalisation d’une nouvelle route qui longera les futurs immeubles nécessite la suppression de cette infrastructure. À la suite d’une étude, c’est le site de la voie FRET dite de « désinfection du triage de Saint-Jory » qui a été validé pour relocaliser les besoins fonctionnels de l’armée et de la défense nationale. Par la même occasion, SNCF Réseau en profite pour réaménager les voies restantes à Raynal pour y réaliser des opérations logistiques nécessaires pour divers chantiers.

jory.png
Le futur quai militaire en rouge avec en bleu les zones de stationnement et chargement.

Concrètement, la démolition du site de Raynal signifie la dépose d’une partie des voies 6, 7, 8 et 9 et des aiguillages concernés, la dépollution du site et la dépose totale du quai et des fondations des murs de soutènement du quai d’ici mars 2021. En parallèle à l’extrémité Nord du triage de St-Jory, sur la commune de Lespinasse, le nouveau quai sera créé à partir de décembre 2019. Pour cela une zone de stationnement et de chargement prendront place avec le déplacement d’un butoir, le renforcement de 6 traversées routières, la création d’une rampe et d’une dalle béton sur un tronçon de la voie C pour ne pas pénaliser l’utilisation de l’ITE d’Arrteris (Installation Terminale Embranchée). Cette nouvelle infrastructure devrait être opérationnelle d’ici septembre 2020. Il est assez surprenant que le choix de Balma n’est pas été retenu sachant qu’il existe déjà un régiment avec un embranchement ferroviaire au niveau du centre commercial de Gramont.

Enfin ce n’est qu’en 2022 que SNCF Réseau procédera au réaménagement des voies restantes à Raynal pour créer une « bande infra » pour ses activités logistique.

  • PGRA

Parallèlement à tout cela, il y a un bâtiment qui ne cesse de s’agrandir: le PGRA (Poste à Grand Rayon d’Action) qui sera à terme une CCR (Commande Centralisée du Réseau). Ce bâtiment est composé de plusieurs briques:

brique.png

 – Brique 1: Installation de 8 postes pour les opérateurs de circulation
– Brique 2: Bâtiment abritant la maintenance et le cœur du réseau informatique
– Brique 3/4: Bâtiment accueillant les nouveaux opérateurs des nouveaux postes d’aiguillage télécommandés ainsi que le centre régional de gestion des circulations
– Brique 5: Central Sous-Station (CSS)

À ce jour seule la première brique est en fonction et abrite le PCD (Poste de Commande à Distance) des gares de Portet-St-Simon et Muret. D’ici 2020 viendront s’ajouter le poste 1 d’Empalot, le poste 40 de Toulouse-Matabiau (réunification des actuels postes 4 et 6), le poste 91 de Montaudran, le poste 92 de Labège, le poste 93 de Montlaur, le poste 94 de Villefranche-de- Lauragais et le poste 95 de Castelnaudary.

Résultat de recherche d'images pour "pgra toulouse"
Le PCD des gares de Portet-St-Simon et Muret la veille de sa mise en service F.Chantre

D’ici fin 2022 les briques 3 et 4 seront construites pour y accueillir plusieurs activités:

 – Le Centre Opérationnel de Gestion des Circulations (COGC) qui est actuellement dans le bâtiment voyageurs de Toulouse-Matabiau. Il sera localisé soit dans la brique 1 remaniée, soit dans la brique 3.
– Des représentants d’Entreprises Ferroviaires avec des locaux tertiaires réservés dans les briques 3 et 4 qui sont en prise directe avec la gestion opérationnelle des trafics ferroviaires.
– Le Centre Opérationnel des Travaux qui se trouve actuellement dans le BV Matabiau.
– La salle de crise régionale des Opérations Ferroviaires qui se trouve dans le BV Matabiau afin de pouvoir disposer d’une salle plus moderne (outils d’information, de communication et d’aide à la décision) et plus ergonomique (des postes de travail repensés) au cœur de la tour de contrôle ferroviaire de l’étoile de Toulouse.
– Les Postes de Commande à Distance de Postes d’Aiguillages Informatisés (PAI) du secteur circulation de l’Ariège (télécommande des installations de Portet St-Simon à Foix), le PCD de la Commande Centralisée Toulouse-Tessonnières (CCTT), le PCD des Aménagements Ferroviaires du Nord de Toulouse (AFNT) et le PCD des PIPC des Arènes et de Colomiers. À terme le PGRA, devenu CCR, télécommandera jusqu’à Castelsarrasin, Albias, Tessonières, Castelnaudary, Foix, Montréjeau et Colomiers.

CCR.png
Objectif des sections de lignes à télécommander depuis la PGRA de Toulouse.

À l’image de Matabiau, Raynal entre donc également dans la phase des premiers chantiers qui aboutiront d’ici 2030 à un quartier totalement remanié qui sera le principal Pôle d’Echange Multimodal de l’Occitanie, au cœur de la région et des transports urbains Toulousains.

 

 

Source:

Photo d’illustration

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s