Des trains au Pont du Gard?

C’est une nouvelle qui risque d’en surprendre plus d’un: cet été, des TER pourraient rejoindre le Pont du Gard! Non il ne s’agit pas d’un poisson d’avril, mais bien d’un projet de la région Occitanie confirmé par la gazette de Nîmes.

Comme chaque année, le tour de France pose ses valises pendant une semaine en Occitanie avec pour cette édition 2019 un départ depuis le Pont du Gard. Entre l’afflux naturel de touriste pour le site historique et l’événement sportif, l’affluence risque d’être importante dans la vallée du Gardon et pour y faire face la région souhaite créer une liaison ferroviaire éphémère. En effet pour rejoindre l’ouvrage d’art romain, il existe une ancienne gare accessible en empruntant la ligne de la rive droite du Rhône (double voie servant d’autoroute ferroviaire et donc utilisée exclusivement par des trains marchandises) puis la ligne Remoulins-Uzès (encore ouverte pour le trafic marchandise sur la première partie).

PdG.png
Carte du Gard avec en jaune la ligne de la rive droite du Rhône et la gare de Vers à proximité du pont du Gard

Pour l’occasion, la région souhaite créer une liaison les 23 et 24 juillet entre Nîmes et Vers d’une part avec plusieurs TER, mais aussi depuis Pont-St-Esprit avec au moins un train par jour. Cela nécessitera le réaménagement de l’arrêt de Vers où des animations auront lieu. Pour être précis, ce ne sera pas l’ancienne gare de Vers qui sera réutilisée, occupée aujourd’hui par un restaurant, mais un site 2 km plus au Sud ce qui permettra de se trouver pile au niveau du parking du Pont du Gard et donc à seulement 300 m du Gardon.

la_petite_gare_03034600_120602461
La gare de Vers, aujourd’hui devenue un restaurant

Si cette volonté est positive, elle cache aussi un bras de fer avec SNCF Réseau. En effet pour effectuer ces liaisons les trains devront emprunter la ligne de la rive droite du Rhône, Nîmes – Pont-St-Esprit, qui fait partie des lignes dont l’Occitanie souhaite la réouverture dans le cadre des Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité. Si les études préliminaires touchent à leurs fins, comme pour Luchon, Bessèges, Millau ou Quillan, le coût est trop élevé et les délais trop longs pour la région. Cette ligne éphémère est donc aussi un moyen de prouver l’utilité de ces travaux et la nécessité de trouver un accord.

Si le succès est au rendez-vous, ce qui ne laisse pas de doute, l’expérience pourrait être renouvelée à chaque période touristique, à l’image du tire-bouchon en Bretagne, pour réduire la pression automobile due au tourisme important que connaît le département du Gard. On pourrait à ce titre imaginer prolonger les TER du Grau-du-Roi pour en faire des trains traversant Nîmes et desservant ainsi les sites principaux de ce territoire avec les plages du Grau-du-Roi, les remparts d’Aigues-Mortes, la ville Romaine de Nîmes, le Pont-du-Gard et enfin le Duché d’Uzès.

gard
Exemple de ce que pourrait être une liaison TER assurant un rôle touristique majeur entre Uzès et le Grau-du-Roi

En attendant, la SNCF a donné son accord pour un premier essai et il ne manque plus que l’approbation de la préfecture pour concrétiser ce projet.

 

MàJ 10/07/2019:
La région va bien mettre en circulation des trains le 23 juillet 2019 au prix de 2€ l’aller-retour, mais uniquement sur la ligne Nîmes – Pont-St-Esprit. Le délai était sans surprise trop court pour imaginer le retour d’un train sur les premiers kilomètres de la ligne d’Uzès. Espérons en tout cas que cela signe un rapide retour des trains voyageurs sur la ligne de la rive droite du Rhône.

Remoulins

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s