Premier bilan de la mise en accessibilité des gares en Occitanie

La région Occitanie possède sur son territoire 104 gares et 172 haltes. Dans le cadre du plan national de mise en accessibilité, sont classées prioritaires les arrêts des gares dont la fréquentation est supérieure à 1.000 voyageurs par jour, les gares à moins de 200m d’un ERP (Établissement Recevant du Public) recevant des PMR (Personnes à Mobilité Réduites) ou des personnes âgées et les gares répondant à un critère de maillage du territoire (moins de 100 km entre deux points prioritaires). On compte ainsi au total 50 gares et points d’arrêt prioritaires dont les travaux sont gérés soit par l’État, soit par les régions.

  • Gares nationales

Le premier plan traite les gares dites nationales et qui en Occitanie concerne les 12 points d’arrêt suivants:

  • Carcassonne
  • Narbonne
  • Nîmes
  • Toulouse Matabiau
  • Lourdes
  • Tarbes
  • Béziers
  • Montpellier Saint-Roch
  • Sète
  • Cahors
  • Perpignan
  • Montauban Ville Bourbon

Dans cette liste, la gare de Montpellier-St-Roch a déjà été mise en accessibilité lors des travaux de réaménagement de cette dernière. Les études pour la gare Matabiau à Toulouse sont en cours pour un début des travaux dès 2019. Les quais seront notamment équipés d’ascenseurs à partir de 2023 du côté du souterrain Nord.

Cette année marquera également le début des travaux de mise en accessibilité des gares de Lourdes et Tarbes, toutes les deux desservies par les TGV Paris-Tarbes. L’opération consistera à équiper les souterrains avec respectivement 4 et 3 ascenseurs.

PMR Tarbes.png
Plan d’aménagement prévu pour mettre en accessibilité la gare de Tarbes

 

  • Gares régionales

Le deuxième plan traite les gares dites régionales et qui en Occitanie concerne les 38 points d’arrêt suivants:

  • Ariège

Auterive, Pamiers, Saverdun

  • Aude

Limoux

  • Aveyron

Millau, Rodez, Villefranche-de-Rouergue

  • Haute-Garonne

Colomiers, Colomiers Lycée International, Muret, Portet-St-Simon, Route-de-Launaget, St-Agne, St-Cyprien-Arènes, St-Gaudens

  • Gard

Alès, Lunel

  • Gers

Auch

  • Hérault

Agde, Bédarieux, Frontignan, Magalas

  • Lot

Figeac

  • Lozère

Chirac, Langogne, Marvejols,  Mende

  • Hautes-Pyrénées

St-Pé-de-Bigorre

  • Pyrénées-Orientales

Err, Latour-de-Carol-Enveigt, Thuès les Bains, Villefranche – Vernet-les-Bains

  • Tarn

Albi, Carmaux, Mazamet, St-Sulpice-sur-Tarn,

  • Tarn-et-Garonne

Lamagistère, Moissac

Sur cette liste, la région a obtenu une dérogation pour les gares de St-Pé-de-Bigorre, Lamagistère, Err, Thuès-les-Bains, Chirac et Magalas en raison de leur faible fréquentation et ayant une gare aménagée pour les PMR à proximité.

La Région Occitanie, compétente pour l’élaboration et le suivi de la mise en œuvre du SD-Ad’AP, a demandé aux propriétaires et gestionnaires des gares et des infrastructures ferroviaires que sont SNCF Mobilité et SNCF Réseau, de réaliser la mise en accessibilité.

  • SNCF Mobilité

Le domaine SNCF Mobilités porte principalement sur :

– Le bâtiment voyageurs et l’ensemble de ses aménagements intérieurs.
– Le mobilier de quais.
– Les panneaux d’information dynamiques.
– Les toilettes.

Pour le bilan de la 1ère phase, 14 gares devaient faire l’objet de travaux de mise en accessibilité sur le domaine SNCF Mobilités.

2016 : Colomiers lycée International
2017 : Albi, Alès, Limoux, Portet-St-Simon, Rodez, St-Sulpice
2018 : Arènes-St-Cyprien, Auch, Colomiers, Langogne, Mende, Muret, St-Gaudens

Mais ce programme est loin d’être respecté puisque à ce jour, seule la halte de Colomiers Lycée International a été réalisée dans le planning initial. En 2018, toutes les gares inscrites dans cette programmation sont censées être accessible sur le domaine SNCF Mobilités à l’exception de la gare de Mende. En effet, il n’est à noter qu’un décalage de quelques mois (inférieur à 6 mois) entre la programmation du SD-Ad’AP et la réception des travaux.

  • Colomiers Lycée International

10 000 € en 2016

  • Albi-Ville

Prévus en 2017, les travaux ont été achevés en avril 2018 en raison d’un décalage pour permettre une mutualisation avec d’autres travaux dans la gare et ses abords. Le coût de ces aménagements s’élève à 361.323 €.

albipmr
Illustration du nouveau hall de la gare d’Albi-Ville
  • Alès

Prévus en 2017, les travaux sont décalés en 2018 pour un coût de 30.000 €.

  • Limoux

Prévus en 2017 pour un montant de 30.000 €, les travaux se sont achevé fin 2018 pour s’intégrer dans le calendrier du réaménagement du quai.

  • Portet-St-Simon

Prévus en 2017, les travaux se sont achevé fin 2018 dans l’optique d’une mutualisation avec d’autres travaux dans la gare et ses abords. L’investissement s’élève à 119.085 €.

  • Rodez

Prévue en 2017, la fin des travaux est estimée à fin 2018 en raison de travaux supplémentaires sur les guichets découverts lors des travaux et nécessitant un avenant à la convention de financement. L’opération s’élève à 265.180 € (oct 2018)

  • St-Sulpice-sur-Tarn

Prévus pour 2017, les travaux d’un montant de 161.842 € se sont achevés en avril 2018.

StSulpice.png
Hall de la gare de St-Sulpice dans sa nouvelle configuration
  • Arènes-St-Cyprien

Travaux prévus sur 2018 pour un coût de 173.516 €

  • Auch

Travaux prévus sur 2018 pour un coût de 279.686 €

  • Colomiers

Travaux prévus sur 2018 pour un coût de 225.873 €

  • Langogne

Prévus en 2018, les travaux s’achèveront début 2019 en décalage de quelques mois et pour un coût de 279.686 €

  • Mende

Réalisation décalée à 2019 pour un montant de 75.000 €

  • Muret

Travaux prévus à partir de septembre 2018 pour une inauguration début 2019 et un investissement de 275.122 €

  • St-Gaudens

Travaux prévus en 2018  pour un coût de 261.079 €

 

  • SNCF Réseau

Le domaine SNCF Réseau porte principalement sur les quais et leurs accès. Pour ce bilan de la 1ère phase, 9 gares devaient faire l’objet de travaux de mise en accessibilité sur le domaine SNCF Réseau sachant que les travaux pour la gare de Lunel ont été réalisé en anticipation en 2013 et ne persiste donc en 2017 que la certification de ces travaux.

2017 : Albi, Lunel, Rodez, St-Sulpice
2018 : Arènes-St-Cyprien, Auch, Colomiers, Muret, St-Gaudens

En outre, 5 gares ont fait l’objet en juin 2018 de conventions de financement pour des études préliminaires : Bédarieux (53.000€), Marvejols (50.000€), Villefranche Vernet-les Bains (euros), Mende (50.000€) et Moissac (50.000€)

À la fin de l’année 2018, seulement 3 gares prioritaires auront fait l’objet de travaux de mise en accessibilité sur le domaine SNCF Réseau. L’entreprise publique affirme que ses engagements ne pourront être respectés par manque de moyens humains ce qui a pour conséquence d’irriter la région qui n’accepte pas ces dérives de calendrier, un an seulement après l’adoption du SD-Ad’AP co-signé par l’Etat et la SNCF. Ces décalages ne sont d’autant moins acceptés au vu des investissements consentis par l’Occitanie qui porte 75% des investissements du domaine SNCF Réseau, les 25% restants étant apportés par l’État et avec donc aucun financement de la part de SNCF Réseau pourtant propriétaire de ce foncier.

  • Albi-Ville

Prévus en 2017, les travaux n’ont toujours pas été engagés par manque de ressources humaines disponibles selon SNCF Réseau. L’opération prévoit ici la création d’une passerelle équipée de deux ascenseurs entre les quais 1 et 2 côté Rodez. Parallèlement, une TVP (Traversée Voie Piétonne) sera réalisée côté Toulouse pour le personnel SNCF. Ces travaux devraient débuter en 2020, sous réserve de confirmation, pour un coût de 1.597.000 €.

albipmr1.png
Plan d’aménagement de la future passerelle d’Albi-Ville
  • Rodez

Dans la capitale du Rouergue, les travaux consistent à déplacer la TVP côté Séverac et à rehausser le quai. Ici aussi, SNCF Réseau avance un manque de ressources humaines disponibles en 2017 et 2018 pour engagés les travaux et annonce un décalage estimé à ce jour à 2020 (sous réserve de confirmation) pour un coût de 681.000 €

rodezpmr.png
Plan d’aménagement de la gare de Rodez
  • Lunel

Ici les travaux ont été réalisé en 2013 et il ne manque plus que la certification de la gare, dont la procédure est non finalisée. Coût de l’opération: 15.000€

Le souterrain de la gare a notamment été doté d’ascenseurs
  • St-Sulpice-sur-Tarn

À St-Sulpice, les travaux sont terminés depuis juillet 2018 avec un léger retard dû à la réalisation d’un 4ème ascenseur à l’extrémité de la passerelle à la demande de la mairie a posteriori  pour un investissement total de 2.370.000 €

stsulpicepmr.png
Les 4 ascenseurs ont fait leur apparition sur la passerelle de la gare
  • Arènes-St-Cyprien

Les études d’avant-projet sont en cours et les travaux ne sont toujours pas engagés en raison d’un manque de ressources humaines disponibles en 2017 et 2018 selon SNCF Réseau. L’opération représente un investissement de 2.491.800 €.

  • Auch

Travaux prévus de septembre à décembre 2018 pour un coût de 345.887 €. Il devrait s’agir d’un simple réaménagement du quai.

  • Colomiers

Au stade des études d’avant-projet,  les travaux ne sont toujours pas engagés en raison d’un manque de ressources humaines disponibles en 2017 et 2018 selon SNCF Réseau. L’entreprise publique a qui plus est identifié des risques mineurs d’interférence avec le projet urbain de création d’une nouvelle ligne de métro. L’opération représente un coût de 2.370.000 €.

  • Muret

Les travaux pour la réalisation de deux ascenseurs permettant la mise en accessibilité du souterrain n’ont toujours pas été engagés par manque de ressources humaines disponibles et en capacité de travaux selon SNCF Réseau. L’opération représente un coût de 2.491.800 €

muretpmr.png
Plan de la gare de Muret avec l’emplacement des ascenseurs
  • St-Gaudens

Les travaux n’ont toujours pas été engagés car les études d’avant-projet sont en cours. L’opération, d’un montant de 2.491.800€, devrait consister à créer deux ascenseurs pour rendre le souterrain accessible aux PMR. SNCF Réseau justifie le décalage par un manque de ressources humaines disponibles et en capacité de travaux.

  • Limoux

Les travaux se sont achevés mi-2018, en avance sur le calendrier Adap, en lien avec le RVB (Renouvellement Voie Ballast) de la section Carcassonne-Limoux. Montant de l’investissement: 535.000 €. On regrettera néanmoins la longueur ridiculement petite du quai 1 et la « condamnation » du deuxième quai alors que dans l’optique du RVB Limoux-Quillan, un meilleur cadencement et donc un croisement à Limoux seraient nécessaires.

Les quais de Limoux rehaussés après les travaux @LesEchos

 

D’autres gares suivront en 2019, notamment Portet-St-Simon ou Alès où des passerelles sont prévues. Mais les retards s’accumulant, le calendrier risque d’être bouleversé. Qui plus est, d’autres gares seront mises en accessibilité sans pour autant être dans le plan  SD-Ad’AP comme ce fut le cas des gares de St-Jory, Bram ou Carbonne l’année passée. Parmi ces gares supplémentaires, on peut noter Villefranche-de-Lauragais, Banyuls-sur-Mer, Salses ou encore Cazère-sur-Garonne dont les travaux auront lieu au second semestre 2019.

La nouvelle passerelle en gare de Carbonne Mojihal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s