St-Agne: réaménagement ou déménagement?

En 2016, la SNCF avait procédé à un léger réaménagement de la gare de St-Agne avec la pose de nouveaux écrans d’informations, de nouveaux abris, d’un abri à vélo sécurisé, d’un distributeur de pain et d’un relais colis pour 530.000€. Ce lundi 10 septembre débute la concertation sur un nouveau réaménagement visant à rendre la gare accessible aux PMR (Personnes à Mobilité Réduite). En effet avec ces 1.138.010 voyageurs en 2015, la gare est la 7ème plus fréquentée de la région et ce uniquement grâce aux TER des lignes du piémont Pyrénéen, de l’Ariège et du Gers, ce qui rend urgent de la mettre en accessibilité. Seule ombre au tableau, la gare est devenue trop importante pour être dans un secteur aussi étriqué. Plutôt qu’un réaménagement, ne serait-il pas temps de déménager la gare?

  • Le projet

Le réaménagement prévu consiste à créer deux ascenseurs à trois niveaux pour accéder aux quais, à la rue mais également pour arriver sous le pont. Ce nouvel équipement entraîne la reconstruction des 4 escaliers.

Autre évolution, la maison à l’angle de l’impasse Moulives va être rachetée et détruite pour redessiner la rue et y déménager l’abri vélo libérant ainsi l’espace devant le parvis de la gare. Des études auront lieu de 2019 à 2021 avant le lancement des travaux en 2022 et une inauguration en 2023.

  • Un quartier en construction

Pendant ce temps, à 300 m, un quartier est en pleine restructuration: Niel. En effet depuis le début des années 2000 et la fermeture de la caserne du même nom, de nombreux immeubles furent construit, l’académie de Toulouse a déménagé dans un immense vaisseau de brique (15.550 m²), le tout avec un jardin public en lieu et place de la cour de l’ancienne caserne. Une deuxième phase est en cours à l’Ouest du secteur avec la construction de 220 logements. À plus long terme, une troisième phase est envisagée de l’autre côté de la voie ferrée au niveau du terrain de sport et de la cité Niel.

Niel.png
Le quartier Niel avec en bleu la phase 1, en rouge la phase 2, en vert la possible phase 3 et en violet la potentielle gare

Enfin, lors de la construction de la ligne B du métro toulousain une station « fantôme » a été réalisée dans le quartier en prévision de l’urbanisation future. Toutes les conditions sont réunies pour y implanter une gare ferroviaire.

  • Une gare d’envergure régionale

La localisation de la gare à Niel offre l’avantage d’avoir un foncier « libre » plus important et moins contraint par l’urbanisation. Une nouvelle gare permettrait d’avoir des quais plus larges, ce qui veut dire plus de place pour les voyageurs et donc plus de sécurité sachant que des trains passe à grande vitesse sur cette section (FRET, Intercité Toulouse-Bayonne, etc). Autre avantage, la possibilité de rajouter des voies en passant par exemple à 4 voies et une cinquième avec un heurtoir, ainsi la gare permettrait des dépassements entre des trains lents et des trains rapides, de prolonger la ligne C (Arènes-Colomiers) pour avoir une correspondance avec le métro B, et pourrait servir également de gare terminus en cas de dérangement des installations à Matabiau. En effet, lors d’un accident de personne, colis abandonné ou autres problèmes, le réseau Occitan étant organisé en étoile autour de Toulouse, ce sont toutes les lignes qui se retrouvent paralysées. Une gare Niel avec la possibilité de terminus pourrait ainsi accueillir près de 10 trains à quai avec un système de 2TMV (2 Trains Même Voie) et donc limiter les retards et suppressions de train.

arènes.png
Sur la branche du Gers, la gare d’Arènes-St-Cyprien avec ses 5 voies est l’exemple de ce que pourrait être la gare Niel

Autre avantage, la création de cette gare serait l’occasion idéale de supprimer le passage à niveau n°3 rue St-Roch connu pour sa dangerosité avec un pont-rail. En effet de nombreuses personnes traversent les voies malgré les barrières baissées voyant les trains à l’arrêt à St-Agne, avec pour conséquence des accidents réguliers.

La présence de la station fantôme sur la ligne B du métro permet qui plus est de conserver l’intermodalité avec le réseau de transport urbain. À l’heure où l’idée d’un RER Toulousain est de plus en plus évoquée, il est temps de cesser les bricolages et de créer des infrastructures taillées pour la métropole et l’avenir!

N’hésitez pas à donner votre avis à SNCF Réseau sur le projet de réaménagement de la gare St-Agne sur leur site officiel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s