Le transpyrénéen fait son retour

Le service 2019 va entraîner de gros changements sur la ligne de l’Ariège et du Gers. Voici les principales évolutions à retenir:

  • Points positifs

L’événement majeur de ce changement de service concerne le retour du transpyrénéen! En effet, après des décennies d’absence totale de coordination entre la SNCF et la RENFE (son homologue espagnol) allant jusqu’à avoir des trains français arrivant 5 minutes après le départ des trains espagnols, les TER et les Rodalies seront désormais en parfaite connexion. Chaque jour ce sont ainsi pas moins de 4 allers-retours Toulouse-Barcelone qu’offrira la ligne du transpyrénéen Orientale avec une arrivée dans la capitale Catalane entre 13h50 et 22h02, et un retour à Toulouse entre 13h17 et 21h15. Le trajet varie lui entre 6h01 et 6h50.

Deuxième évolution, le renforcement de la desserte en milieu de journée qui était jusqu’à présent très légère, avec deux allers-retours supplémentaires.

LTC2
vert=identique; bleu=ajouté; rouge=supprimé; jaune=Rodalies
  • Points négatifs

Conséquence du décalage des horaires des trains de Latour-de-Carol, le premier train du matin ne dessert plus la haute-Ariège ce qui est très préjudiciable quand on sait qu’il était très apprécié des randonneurs pour arriver de bonne heure sur les sentiers Pyrénéens mais aussi pour atteindre l’Andorre.

Comme pour la ligne du Gers, de nombreux trains en contre-pointe sont supprimés à savoir le 8h18, 9h18 et 10h18 au départ de Toulouse, et le 16h45, 17h45, 19h45, 20h45 et 22h15 à l’arrivée à Toulouse. Par ricochet cela entraîne la suppression de trains en fin de l’heure de pointe à savoir le 19h19, 20h18 et 21h18 au départ de Toulouse et le 9h45, 10h45 et 11h45 à l’arrivée à Toulouse. On notera particulièrement la suppression du dernier TER en direction de l’Ariège qui permettait la correspondance avec le TGV en provenance de Paris-Montparnasse, ce qui oblige donc à quitter la capitale en début d’après-midi si l’on veut rejoindre Pamiers. Là aussi, comme dans le Gers, on s’éloigne d’un élargissement de l’amplitude horaire pourtant souvent réclamée par les usagers.

Dernier point négatif, la situation de la desserte des gares de Pins-Justaret et Venerque-le-Vernet (5ème et 6ème gares de la ligne) se dégrade encore plus en contre-pointe avec un seul train vers l’Ariège depuis Pins-Justaret les après-midis, un seul train vers Toulouse l’après-midi, et seulement deux trains le matin vers l’Ariège pour Venerque-le-Vernet.

LTC1
vert=identique; bleu=ajouté; rouge=supprimé; jaune=Rodalies; gris=train de nuit

Ces évolutions sont dues à la demande de la région de fiabiliser les trains de la ligne de l’Ariège. En effet, le cadencement de 30 minutes sur une voie unique entraîne de nombreux retards. Or plutôt que de traiter le sujet de l’infrastructure en doublant la ligne entre Portet-St-Simon et Foix en plusieurs phases, à commencer par Portet-Auterive, la SNCF a préféré réduire l’offre ferroviaire sans même améliorer la desserte des gares de Pins-Justaret et Venerque-le-Vernet malgré que ce soient des gares périurbaines très fréquentées. De plus ces suppressions entraînent des conséquences négatives comme la perte de la correspondance d’un des TGV en provenance de Paris les plus utilisé par les Occitans ou encore la possibilité de rejoindre l’Andorre et les Pyrénées tôt le matin.

Train Rodalies filant vers Barcelone, ici sur la section internationale Aleix Cortés

On retiendra néanmoins la mise en place de correspondance à Latour-de-Carol pour relier Toulouse à Barcelone. Seul bémol, il semblerait que le train de nuit ne permette toujours pas d’atteindre Barcelone, à 25 minutes près! De même les horaires du train jaune ne devraient pas évoluer de manière satisfaisante, sachant qu’actuellement sur les 4 allers-retours Villefranche-Vernet-les-Bains – Latour-de-Carol seul 1 aller est en correspondance avec les TER. Du travail et des améliorations reste donc à faire!

 

MàJ 30/11/2018: À l’occasion de la publication des nouvelles fiches horaires, une évolution positive est à constater: le dernier TER en direction de l’Ariège est conservé les vendredis, et même retardé pour améliorer la correspondance avec les TGV et Intercités. Le reste de la semaine il est maintenu mais via un bus qui roule jusqu’à Ax-les-Thermes … 

 

Source:

Photo d’illustration

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s