Y a-t-il un contrôleur dans le train?

Si l’ouverture à la concurrence semble inévitable, ses effets vont commencer à se faire ressentir dans la région dès cet été. En effet dans l’optique d’être le plus rentable possible la SNCF, service public s’il en est, va lancer les ANS et EAS deux acronymes qui font déjà grincer les dents dans les régions voisines.

Jusqu’à présent les trains de la région avaient à leur bord un conducteur et un contrôleur (exception faite des navettes Arènes-Colomiers à Toulouse). Le rôle de ce dernier consistait à la fois au contrôle des billets mais également à assurer des missions de sécurité en appuie du conducteur (lors d’agressions, d’accidents de personne, d’incidents, etc). Mais à partir du 1er juin 2018, et après 2 mois de retard, va être mis en place l’ANS, pour « Accompagnement Non Systématique ». Selon les nécessités de service, la présence d’un contrôleur pourra être requise un jour donné mais pas le lendemain, devenant ainsi une variable d’ajustement. À l’automne sera mise en place, à titre de test, des trains 100% EAS (Equipement Agent Seul) sur les lignes Toulouse-Montauban ainsi que Toulouse-Foix où il n’y aura donc plus de contrôleur.

201104071294.jpg
Gare de Castelnau-d’Estrétefonds sur l’axe Toulouse-Montauban ©LDM

Dès lors les contrôles seraient réalisés par des brigades, généralement sur les quais à l’embarquement ou à la sortie comme on peut le voir par exemple sur le réseau Tisséo à Toulouse. Mais associations d’usagers et syndicats dénoncent ce nouveau dispositif sur trois points en particulier. En effet sur le plan de la sécurité tout d’abord, le conducteur ne peut gérer à la fois ses procédures et les usagers de façons optimales, d’autant plus si c’est le conducteur lui-même qui est victime d’un malaise. C’est ainsi qu’en 2016, sur un TER entre Metz et Verdun sans contrôleur, un conducteur ayant fait un malaise à dû ouvrir sa porte pour demander de l’aide aux passagers! Si le matériel roulant dispose de système de sécurité arrêtant les trains automatiquement, il n’en reste pas moins que les usagers se retrouvent livrés à eux-mêmes. Imaginons si une telle situation se produisait sur la ligne Toulouse – Latour-de-Carol dans le tunnel du Puymorens long de 5,4 Km. On se retrouverait avec une rame à l’arrêt sous les Pyrénées et des usagers sans aucune information …

Brigade de la Sûreté Ferroviaire (SUGE) ©SNCF

Le deuxième point est le sentiment de sécurité à bord du train. En effet si les contrôleurs restent à quais il n’y aura alors personne pour intervenir directement envers un individu turbulent, ce à quoi la direction de la SNCF répond que les trains sont désormais équipés de caméra permettant l’intervention des forces de l’ordre… Une question d’autant plus cruciale qu’avec la réforme de la SNCF en cours, les contours de la police ferroviaire (SUGE) restent encore très flous avec au bout une menace de filialisation qui nuirait à l’action de cette police du rail.

Enfin cela pose la question de la lutte anti-fraude qui représente environ 300 M€ de perte par an. Les contrôles aléatoires sur les quais ne vont-ils pas inciter certains à frauder? De même qu’adviendra-t-il des voyageurs qui sont dans l’impossibilité de prendre un billet au départ (arrivée tardive, borne hors-service)? Ne nous acheminerions-nous pas vers une nouvelle diminution de la présence humaine dans les trains et gares quand on sait qu’il est prévu selon une récente étude l’installation de 137 portiques répartis sur 12 gares dans la région Occitanie sur la période 2020-2025, dont l’utilité et l’efficacité restent à démontrer d’autant plus dans des gares traversante comme Toulouse-Matabiau.

Les portiques anti-fraude en gare de Paris Montparnasse ©Clara Ferrand

Si à ce jour il n’y a aucune réaction de la part des usagers ou d’élus dans la région, notamment du fait de l’absence totale de communication sur cette évolution, en Provence la pétition demandant le retour des contrôleurs a dépassé les 8.000 signatures.

MàJ: La mise en place de l’EAS est repoussé au 7 juillet 2018.

 

Source:

https://www.20minutes.fr/marseille/2020091-20170306-marseille-ter-controleur-bord-bientot-bazar-wagons

https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/des-passagers-d-un-ter-au-secours-d-un-conducteur-victime-d-un-malaise-la-cgt-s-indigne_1721681.html

https://www.change.org/p/il-faut-remettre-un-contr%C3%B4leur-sncf-sur-tous-les-ter-paca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s