Millas: la réouverture se fait attendre

Il y a 5 mois, le 14 décembre 2017, la région et le pays tout entier étaient marquées par la collision entre un car scolaire et le TER 877660 reliant Villefranche-Vernet-les-Bains à Perpignan. Le bilan sera de 6 morts. S’ouvre alors une enquête sur les circonstances du drame, et en particulier sur le bon fonctionnement ou non du passage à niveau n°25 de Millas.

La ligne va ainsi être fermée le temps de faire les constatations et les reconstitutions. Mais les habitants de la vallée de la Têt vont alors voir les mois passer et toujours aucune date de réouverture en vue. Une situation incompréhensible et qui laisse penser qu’il y a des territoires à deux vitesses. Anne Tertian, vice-présidente en charge de l’instruction dit comprendre les préoccupations des usagers et que les « mesures conservatoires […] sont indispensables à la bonne administration de la justice et à la fiabilité des réponses que nous devons aux personnes concernées dramatiquement par cet accident. Dans la mesure de ces impératifs, nous veillerons à ce que les délais soient réduits autant que possible » (sic). Cette réponse est difficilement audible quand on sait que lors de l’accident de Brétigny survenu le 12 juillet 2013 où le déraillement d’un train avait entraîné la mort de 7 personnes et d’importants dégâts matériels, la circulation des RER et autres trains avait repris seulement 5 jours plus tard!

Gare de Brétigny-sur-Orge le soir de l’accident (M.EULER/SIPA)

Si cette fermeture inquiète ce n’est pas seulement à cause de la durée excessivement longue, mais parce que la liaison est régulièrement menacée car considéré comme étant une « petite ligne ». Longue de 47 Km, la ligne Perpignan -Villefranche-Vernet-les-Bains dessert la zone péri-urbaine à l’Ouest de la capitale du Roussillon jusqu’aux portes des Pyrénées. En 2006 à l’occasion de la construction de la LGV Perpignan-Barcelone qui prend son amorce sur cette ligne, un renouvellement quasi-complet a eu lieu permettant un relèvement de la vitesse (jusqu’à 100 Km/h) ainsi qu’un rehaussement des quais. Mais le cadencement de la ligne n’est que d’un train par heure en pointe car le cantonnement est aujourd’hui encore téléphonique (CAPI) empêchant un débit plus important sans compter qu’il n’existe qu’un seul point de croisement à Ille-sur-Têt.

ligne Vill-Vernet8.jpg
TER Z2 quittant Vinça en direction de Perpignan Allard Bezoen

Selon certaines rumeurs, la reprise pourrait avoir lieu seulement au cours de l’été …

Source:

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/04/2791834-cinq-mois-apres-drame-millas-usagers-demandent-reouverture-ligne-ter.html

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s