Luchon: point d’étape sur la réouverture

Vendredi 1er décembre 2017 a eu lieu une réunion du comité de pilotage pour la réouverture de la ligne Montréjeau-Luchon fermée en novembre 2014. L’étude préliminaire (360.000€) est sur le point de s’achever et s’ensuivra l’étude d’avant-projet (3M€) avec entre-temps des travaux de débroussaillage et de dépose de la caténaire (1,8 M€).

Sur le calendrier, aucune évolution avec une validation de l’étude préliminaire et le démarrage de l’étude d’avant-projet (APRO) en 2018. Puis en 2019 la validation des études APRO et PRO et le début des travaux de réouverture pour aboutir en décembre 2020 à l’inauguration du premier TER Toulouse-Luchon.

  • Objectifs pour la ligne

Les travaux de réouverture doivent permettre de retrouver une vitesse nominale de 90 km/h avec la suppression de tous les ralentissements, certains étant de 10 km/h! Ainsi le temps de trajet entre Montréjeau et Luchon sera de 35 minutes (contre 1h en 2014), permettant de relier Toulouse à la reine des Pyrénées entre seulement 1h40 et 2h. La ligne sera en capacité d’accueillir en 2020, 6 Aller-Retour avec la possibilité de circulations exceptionnelles (FRET, train à vapeur, etc). De même les quais des gares seront réaménagés pour être rehausses et allongés afin de pouvoir utiliser des trains Régiolis en UM2 (Unité Multiple: 2). Ces gares que sont Loures-Barbazan (Pk 111,344), Saléchan-Siradan (Pk 118,089), Marignac-St-Béat (Pk 124,103) et Luchon (Pk 139,321) seront desservies systématiquement par toutes les circulations de la ligne.

luchon.png
Plan de la ligne Montréjeau-Luchon et ses gares ©VoieMidi
  • Détails techniques

Rentrons désormais un peu plus dans les détails. Longue de 35,6 Km, la ligne remonte les vallées Pyrénéennes, ce qui va avoir une conséquence sur la nature et le calendrier des travaux à l’image du RVB (Renouvellement Voie Ballast) de Bayonne – St-Jean-Pied-de-Port. En effet la voie ferrée traverse 10 cours d’eau classés en catégorie 1, 1 zone humide avec arrêté préfectoral de protection du biotope, 3 sites Natura 2000, 9 trames vertes et 21 trames bleues pour la faune et la flore et les cours d’eau.

Concrètement les travaux consisteront à renouveler la voie (rail, traverse) et le ballast, à moderniser les ouvrages d’art (environ 75) , les ouvrages de terre, à déposer les voies de services de Marignac-St-Béat et Cier-de-Luchon, de les renouveler à Luchon (garage, dégarage) et à un réaménagement des gares avec un nouvel éclairage, restaurer les bâtiments et abris, une nouvelle signalétique, du télé-affichage et le prolongement des quais pour accueillir des Régiolis en UM2. A noter que les travaux sur les ouvrages d’art pourraient être décalés après la réouverture de la ligne selon leur état.

TER AGC en UM2 au niveau de l’ancienne halte d’Anos ©Pierre Joris

Comme demandé par la région, SNCF Réseau  étudie la création d’une ITE (Installation Terminale Embranchée) de principe à l’endroit le plus pertinent avec chargeur. Les sites de Luchon (Eaux de Luchon) et de Marignac ( activité forestière et marbre) sont privilégiés.

  • Une réouverture minimaliste?

En voyant ces éléments, on peut s’interroger sur une réouverture au rabais. Tout d’abord sur l’alimentation qui passe d’électrique à thermique. En effet la caténaire et ses supports étaient devenus trop vétustes, nécessitant un renouvellement estimé à 20M€. Si on peut comprendre que la région qui mobilise beaucoup de crédit sur d’autre réouverture ne peut se permettre cette dépense, il n’en est pas de même pour l’Etat contrairement à ce qu’affirme la ministre des transports, puisque sur les 36M€ du projet seul 16,7% sont couvert par le gouvernement contre 70,8% pour l’Occitanie. Il est cependant intéressant de s’interroger, comme l’a fait la Coordination pour la défense du rail et de l’intermodalité en Comminges/Barousse, sur le coût de 20M€ alors que la ligne Dunkerque-Calais fut récemment électrifiée pour 5M€.

Sur le même thème, l’achat de train à hydrogène pour réaliser les navettes Montréjeau-Luchon ne devrait pas être retenu, la région craignant un système pas assez robuste car trop récent. Pour information, les trains à hydrogène (Coradia iLint d’Alstom) dont la partie traction a été développé entre autres à Tarbes avec le soutien de la région, sont en cours de déploiement en Allemagne.

Train à hydrogène Cordalia iLint en test en Allemagne ©Alstom

Concernant les circulations, les premières ébauches proposent 2 AR Toulouse-Luchon et 3 AR Montréjeau-Luchon (navette). Cette solution interpelle sur l’intérêt d’avoir une simple navette qui nuit à la visibilité de l’offre Toulouse-Luchon. D’autant plus que la région Occitanie va lancer des circulations TER avec jumelage/déjumelage lors d’un arrêt en gare. Ainsi tout comme on va avoir des TER Toulouse-Agen/Cahors ou Perpignan-Toulouse/Avignon, il serait tout à fait possible d’imaginer des TER Toulouse-Tarbes/Luchon qui ne surchargent pas la ligne du piémont Pyrénéen.

Dans le prolongement, la rigidité du système de signalisation avec une seule circulation sur la ligne et la suppression des voies d’évitement à Marignac est difficilement compréhensible. En effet la circulation de trains de marchandises, du train à vapeur (fête des fleurs), du train de nuit ou même d’un cadencement voyageur plus important, seraient contraint par l’absence de gare de croisement et la diminution du plan de voie de la gare terminus de Luchon qui passerait à seulement 2 voies.

La gare de Marignac-St-Béat et ses deux voies d’évitements ©rd-rail
  • La poursuite de l’étude

On le comprend, il reste encore beaucoup d’éléments à fixer à commencer par le plan de transport. On ne peut qu’espérer une augmentation du nombre de liaisons Toulouse-Luchon direct. On pourrait comparer la situation à celle d’Ax-les-Thermes en Ariège. Toutes deux situées à 2h de Toulouse, possédant une station de ski, un établissement thermal, des circuits de randonnée et la possibilité de faire des sports extrêmes pour Luchon. Pourtant Ax-les-Thermes (1.200 hab, ~80.000 voyageurs) possède 12 AR contre seulement 2 directs pour Luchon (2.500 hab, ~40.000 voyageurs en 2014).

Gare d’Ax-les-Thermes qui voit passer jusqu’à 12AR/jour ©Aleix Cortés

Sur le même sujet, le positionnement des horaires sera important pour correspondre aux flux domicile-travail, domicile-étude mais aussi aux loisirs (ski, therme, tourisme vert). Espérons également l’aménagement d’un PEM (Pôle d’Echange Multimodal) en gare de Marignac-St-Béat pour permettre des liaisons avec la vallée de la Garonne et l’Espagne.

Enfin concernant l’infrastructure en elle-même, souhaitons la conservation de la voie d’évitement de Marignac et du plan de voie de Luchon (4 voies, dont une en impasse et une pour le retournement des motrices) permettant une exploitation maximale de la ligne.

Source:

Cliquer pour accéder à Compte%20rendu%20Copilotage%20du%2001%2012%2017.pdf

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Class66220 dit :

    Vous semblez vous interroger sur la différence de coût d’électrification entre Dunkerque-Calais et Montrejeau-Luchon. Se pose cette question, c’est oublier que la caténaire 1500V nécessite un armement plus lourd et un plus grand nombre de sous-stations car je doute qu’une électrification 25 kV ait été à l’étude notamment au vu des commandes de Régiolis et Regio2N Occitans qui ne sont que Bimode 1500V avec pantographe Midi.

    J'aime

    1. voiemidi dit :

      Je n’oublie pas les différences entre 25 KV et 1500 V, mais à Calais il s’agissait d’une électrification alors qu’ici il s’agit « simplement » d’un remplacement de caténaire. Une électrification en 25 KV serait-elle vraiment 4 fois moins cher qu’un remplacement de caténaire 1500 V?

      J'aime

Répondre à voiemidi Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s